manuebroutille

18 juin 2009

En chantier, à la manière de Villéglé

000_000bis

Posté par manuebroutille à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2009

Petit éclaircissement sur le projet de regrouppement des régions

               La décentralisation s’est traduite par une augmentation des coûts de fonctionnement. Le rapport de la Commission pour la libération de la croissance française présidée par M. Jacques Attali (janvier 2008), montre que la structure actuelle des collectivités territoriales est trop complexe, les compétences sont enchevêtrées, ce qui ralenti les procédures administratives et génère des coûts supplémentaires, notamment de fonctionnement.

            De plus, au niveau européen, seulement trois régions françaises (Ile-de-France (1e), Rhône Alpes (7e) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (15e)) figurent en tête du classement des régions européennes selon leur niveau de PIB. Ces chiffres font de plus ressortir de petites régions qui pourraient se regrouper pour former des régions « à taille européenne » (Bretagne-Pays-de-Loire, Haute et Basse Normandie, et Auvergne-Limousin.

Le rapport du comité de réforme des collectivités locales (présidé par Edouard Balladur), qui a été remis le 5 mars au président de la République formule vingt propositions pour répondre à ces problématiques.

La première proposition du comité est le regroupement des régions, ramenant le nombre de régions métropolitaines de vingt-deux à quinze, et la création d'un Grand Paris à l'horizon 2014. Les cartes qui ont pu être dévoilées dans les journaux d’information ne sont que des hypothèses de regroupement. En effet, ils se feront par la voie du volontariat.

CETTE CARTE EST DONC UNE SIMPLE HYPOTHESE

65dd7998_03ea_11de_a467_dbe37b3f2dd9_

           Nous pouvons nous poser la question de l’union de régions possédant de fortes identités (ex Rhône-Alpes - Auvergne), peuvent-elles fonctionner ensemble ? Y a t il un risque de perte d’identité?De plus, certains invoquent l’argument politique qui montre du doigt le regroupement des départements orientés à gauche dans le but de « réduire leur nombre et rassembler d'autres où l'individu qui pense à gauche serait minoritaire dans de vastes espace de droite ».

Paris et sa petite couronne fusionneraient pour former le Grand Paris. Il permettrait de gérer à grande échelle l’économie, l’emploi, les transport et le logement, ainsi que de mutualiser les ressources des départements riches (Paris, Hauts-de-Seine) et pauvres (Seine-Saint-Denis). Le "Grand Paris" se verrait attribuer les compétences des départements, des intercommunalités ainsi qu'une partie de celles des communes situées sur son territoire.

383751527_2

Onze métropoles (Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Strasbourg, Rouen, Toulon et Rennes) se verraient attribués les pouvoirs et des compétences des villes et des départements. Serais-ce un retour à la configuration des années 1960 pour faire contrepoids face à la capitale?

D'autres propositions tentent de remodeler les cantons et de renforcer les intercommunalités en affirmant leur qualité de bassin de vie. En ce qui concerne la clarification des compétances, le comité reste flou. Les attributions des départements et des régions seraient rêglementées.

Affaire à suivre

Posté par manuebroutille à 18:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 novembre 2008

mercredi 13 aout

le travail se fait de plus en plus rare, cependant, oh comble, pour la première foi taoufik chausse ses gants et vient bosser avec nous. Bon, au bout de 15min il a arrêté mais ça fait du bien de voir l'implication de notre chef de chantier...on a donc "fini" le terrassement devant l'école et stabilisé tout ça.

Pour une foi nous sommes partis tôt dans l'après midi pour aller visiter des Palais.

Le premier, le palais el Badi

y1p1FJY6M8cNeCdDSB__fr0s1_4BrSoMVwwfjVrCd2n_3J_SrKHvVubqe4iiA3CVPhD

Le palais El Badi (signifie "l'incomparable", c'est l'un des 99 noms de dieu), a été construit fin 16eme, pour fêter la victoire sur l'armée Portugaise (Bataille des Trois Rois 1578), par le sultan saadien Ahmed al-Mansur Saadi. Aujourd'hui il ne reste qu'une immense esplanade avec jardins en contrebas plantés d'orangers . En fet, en1696 le sultan alaouite (membre de la dynastie reignante actuelle) Moulay Ismaïl a pris des matériaux pour construire la ville impériale de Meknès.

puis le palais de la Bahia

y1pbZ2CjC6uZSXzrlhZOpOnJ2L51LbFEEo4xF9ASgC9BP6hwZlSElit65HqnzEKfq16

Le Palais de la Bahia ( signifie "de la belle"), c'est un peu le contraire du premier palais...ici tout est décoré, les plafonds sont magnifiques, les murs sont couverts de mosaïque ,...c'est un chef d'œuvre de l'architecture marocaine construit à la fin du 19eme siècle. il renferme des jardins et patios, des chambres richement décorées... c'est une enfilade de pièces toutes plus éblouissantes les unes que les autres. La construction du palais a été entreprise par l’architecte marocain El Mekki pour le compte du grand vizir Ahmed ben Moussa dit Ba Hmad (1841-1900).

n1496045762_26561_7006y1pSMa45qRPNTwMW0CbLWyTCpnNCyaFUvb1WihDkea6G_34TxYpBznUXvLd_0wx9qhR

Posté par manuebroutille à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ecoquartier : et si pour changer nous parlions de mixité ?

Bedzed_londresFin 2007, lors du fameux grenelle de l’environnement, a été décidé d’insérer au moins un écoquartier dans tout programme de développement de l’habitat d’ici 2012.
Quand l’on parle d’écoquartier, la première notion qui vient à l’esprit est l’efficacité énergétique. L’idéal est de concevoir des quartiers autonomes en énergie (voir productrice), ceci uniquement à partir d’énergies renouvelables. Puis viennent les thèmes suivant : gestion de l’eau, des déchets, les déplacements, la biodiversité, les espaces verts, … Tous ces points sont développés dans un outil d’assistance à maîtrise d’ouvrage conçu par l’ADEME : l’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU).

Le concept d’écoquartier ne se résume pas à une simple réduction des impacts environnementaux de l’aménagement urbain. Dans sa définition, il s’agit aussi d’un quartier de « mixités » :

-des habitants : les logements doivent être évolutifs pour accueillir aussi bien des personnes âgées, des jeunes ou encore des handicapés. De plus, il doit y avoir une grande diversité dans les types de logements (habitat social, en accession à la propriété, collectif…).

-des activités : l’emploi, le commerce, les équipements publics, le logement,…doivent cohabiter sur un même espace ceci afin de lui donner une certaine autonomie par la proximité (réduction des distances) tout en étant intégré et ouvert sur le reste de la ville par un réseau de transports (doux bien évidement).

-de l’architecture : il ne s’agit pas de créer un quartier où tout est identique et se démarque du reste de la ville. La préservation de l’histoire des lieux joue en grand rôle lors de la conception du projet. Le patrimoine bâti et la trame paysagère sont des éléments forts autour desquels les habitants se donnent des repères, se forment une identité et se fédèrent.

800px_Vauban_3

Pour qu’un tel quartier fonctionne et faire comprendre ses enjeux, il faut que durant l’élaboration du projet les futurs habitants et usagers participent sous forme d’une réflexion collective aux choix d’aménagement et de fonctionnement. La concertation entre les élus et la population permet de conduire un projet au départ politique à la réalité de la vie au quotidien.

photos: en haut: bedzed à Londres, en bas: quartier Vauban à Fribourg

Posté par manuebroutille à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2008

"Les paysans maliens et burkinabés qui cultivent le coton bio n'ont plus de soucis à se faire"

arton1146Les entreprises bretonnes de textile ont récemment éprouvé des difficultés pour s’approvisionner en coton biologique et équitable.

Simultanément en afrique, les producteurs de coton ne pouvaient plus vendre leur marchandise à un coût économiquement viable du fait de la chute des cours et de l’augmentation des charges dues à la production traditionnelle (hausse du prix des produits phytosanitaires).

Une ONG suisse spécialisée dans la bio-agriculture (Helvetas) a réunit les producteurs de coton maliens et les industriels bretons dans un projet de coopération ayant pour objectif « la culture du coton biologique un moyen de lutte contre la pauvreté ». La région Bretagne et l’Uémoa (l’Union économique et monétaire ouest-africainouest-africain) vont investir à elles deux plus de 700 000 euros afin de financer la reconversion des agriculteurs de coton à l’agriculture biologique. L’accord prévoit de plus l’exportation de 3 000 tonnes de coton bio-équitable du Burkina et du Mali vers la Bretagne jusqu’en 2010.

index2

photo de Yann Arthus Bertrand

Aider à la reconversion est une grande aide. C’est la période la plus difficile pour un producteur du fait de nombreuses contraintes pesant sur les terres précédemment imbibées de produits chimiques. Helvetas accompagne les producteurs dans l’obtention du certificat de conformité biologique et de commerce équitable décernés respectivement par Ecocert et Fair Trade Labelling Organisation.

Une question se pose: l’agriculture biologique peut-elle permettre à un agriculteur africain de vivre sachant que les terres africaines sont très pauvres et peu propices à l’agriculture ?

La Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT) a de plus eu un regard critique lors de l’introduction du coton bio au Mali. La filière était déjà fragile et la mise en place de champs biologiques risquait d’accroître les populations d’insectes et de les propager sur les champs traditionnels voisins. Cependant, on trouve en afrique suffisamment de plantes-pesticides et d'engrais naturels que les producteurs peuvent facilement améliorer leur production. Un programme sur la période 2006-2008 va permettre d’améliorer la production et le rendement de la filière qui présente de nombreux intérêts. D’une part, la croissance de la demande en coton biologique des firmes de vêtements est bien plus élevée que celle de l’offre. Ceci garanti un prix de vente plus élevé aux producteurs : 306 FCFA le kilo pour du coton bio contre 160 FCFA pour du coton conventionnel.

Doit-on favoriser l'exportation de matières premières quand le pays à déjà du mal à se nourrir?

coton

La culture biologique induit une rotation des cultures. Afin de ne pas appauvrir les sols, il faut cultiver alternativement différents types de plantations dont les besoins en minéraux sont différents. Sur une même parcelle on peut donc cultiver une année du coton, puis l'année suivante une culture vivrière. Ceci permet une "régénération" des sols.

L’agriculture bio en afrique peut donc à la foi respecter l’environnement et subvenir aux besoins de ses producteurs.

source: quotidien malien Les Echos 31/10/2008

Posté par manuebroutille à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2008

mardi 12 aout

tayzelt_2008_272encore une journée cuisine! avec Céline et Zac (heu...quelques problèmes de discipline pour ce dernier qui n'est pas très assidu au travail!ahah mais on a réussi à le mettre au boulot!)

Marie-Laure est malade et taoufic, notre responsable, l'emmène en début d'aprem chez le médecin. Pendant ce temps évidement on est pas censés bouger (ou signer une décharge...) mais on en a assez de reste à tourner en rond (le marocains pas de pbm ils dorment tout l'aprèm). On part donc entre étrangers à marrakesch.

sur le chemin nous menant à l'arrêt de bus nous nous disons: " et si ils reviennent, on se cache parce que sinon taoufic va pas vouloir qu'on aille se balader sans accompagnateur..." et que voit-on au loin... la voiture... ma foi, il a rien dit!

du coup tous fières, on se fait un aprèm ballade dans les rues paumées (note aux routards: ne pas s'arrêter dans une rue en ayant l'air de chercher son chemin, sinon on est vite abordés), et je ne sais pas comment ca se fait que nous voyons souvent de magnifiques photos de tayzelt_2008_275portes, car les plus belles sont toujours dans les rues les plus étroite et il est impossible de lesprendre de face, vu que l'on a pas assez de recul...

puis direction le ptit bar à jus de fruits ( lait d'amande, jus d'avocat, kiwi, melon,...ahhh trop bon! ) et arrêt dans une pâtisserie pour goûter les ptites merveilles marocaines!

et le retour!!!!et oui nous venons à ce fameux épisode. Je raconte? ou pas? non mais je vais raconter car c'est une bonne leçon, mais certains diront "complète inconscience!" bah' c'est une expérience qui s'est bien terminée, alors c'est parti: on a pris le bus pour rentrer comme d'habitude. Seulement à peine à mi chemin, le moteur s'arrête... nous sommes en panne...d'essence! jamais vu ça!

du coup on nous dit d'attendre le prochain bus. mais sachant qu'il risque d'être plein car c'est le dernier de la journée. Du coup, on voit des gens qui arrêtent les voitures, on fait pareil! "les gazelles vous allez où???" allé hop on monte à 6 à l'arrière d'une voiture (je précise 5 filles plus gérardo, si il avait pas été là, on aurais ptet pas tenté). A peine la voiture démarre, je sens un liquide dégoulinant sur mon pied, je sens une bouteille, je regarde nos pilotes: chacun un verre de rouge à la main! et bah c'est beau le respect de la religion! et ils étaient complètement faits... alors là frayeur intense. sachez que j'ai essayé d'ouvrir la portière, fermée par sécurité enfant... on voyait déjà la route de montagne au loin...nous roulant à gauche en plein phares... pis à droite, pis le ravin... notre grande chance, je ne sais pas comment c'est venu, mais ils n'avaient jamais vu une française conduire! qu'à celà ne tienne! je prend le volant, nous sommes sauvés à moins que... c'est la route marocaine...mais c'est bon j'ai mon permis marocain j'ai dépassé un engin à toute allure! rentrés sains et saufs...malgré le voyant d'essence allumé!

tayzelt_2008_277

Posté par manuebroutille à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 octobre 2008

lundi 11 aout

tayzelt_2008_228hého et ho au boulot! nous avons du matériel!!!wouhou! on a débuté le terrassement, en fait on a retourné de la poussière quoi, parce que franchement on a pas eu l'impression d'avoir déplacé des montagnes. On peut même plus passer vu que ce qu'on a fait n'est pas tassé...bref, le principal est de participer...

l'après midi, direction la piscine d'amizmiz. Pendant que les gas se pavanaient au bord de l'eau, on s'est fait un ptit hawaï (mon soda local favori) sous un olivier, avec la vue sur la montagne et le village...c'était bien agréable. Il y avait un ptit concours de natation et c'est très impressionnant. Chez nous, on va tout droit, normal...ba les marocains ils débutent à un coin du bassin et arrivent au coin opposé, c'est pas le chemin le plus court! et zakaria qui abandonne au milieu de la finale! ba alors champion toi aussi tu te dégonfle!! ahah en tout cas c'était bien sympa!

tayzelt_2008_243après on est partis faire une promenade, chantant "waka waka hé" et "on olopho quo so bolodo" avec céline, on a du nous prendre pour des folles... en tout cas le paysage est magnifique. Par contre on pensait descendre vers la rivière, et bien on a pu traverser à pied car elle était à sec. puis on est remontés vers le village, les rues sont vraiment toutes étroites et très très en pente!

tayzelt_2008_253

la soirée nous sommes retournés au mariage comme la veille, mais ce soir là c'était musique moderne. Il y avait un groupe de musique avec les micro et haut parleur, un peu répétitif mais j'ai bien aimé. Ce soir la, les femmes ont dansé!!! je voulais y aller mais j'attendais qu'on nous y invite. Et vu que ça ne venait pas, et bien je suis partie...oh malheureuse, juste après! juste après! les derniers restés ont eu la chance de danser et participer à la fin du mariage. A la fin ils ont fait le tour les invités qui donnaient de l'argent, donc on entendait depuis l'école "les mariés remercient monsieur gérardo du vénézuélavénézuéla d'avoir donné..", bon le reste c'était en arabe bien entendu mais on entendait toute la cérémonie et j'aurais volontiers aimé y retourner...mais ça se fait pas quand même!

ah oui et je crois que c'est cette nuit là que j'ai eu trop peur car il y avait un chien juste à l'entrebâillement de notre porte, bé oui on dort la porte ouvert, et en fait j'ai appris après que c'était cacahuète,ce chien qui squattait tout le temps et qui montait la garde! c'est vrais! quand giulia est rentrée il a grogné et quand il a vu qui c'était l'a laissée passer...finalement il est pas si con ce chien!

Posté par manuebroutille à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2008

dimanche 10 aout

tayzelt_2008_219ce matin là, envie de marcher pour se perdre dans la ville, hop c'est parti, à droite, à gauche, encore à gauche...cul de sac. Pour s'en sortir et retrouver son chemin, il faut à chaque croisement prendre la rue la plus large. C'est comme un arbre, on remonte les branches et on arrive au tronc, l'artère principale. Nous avons vu de magnifiques portes, les gens qui sont dans leur petit magasin, en train de travailler, dans leur quotidien.

y1p_PCuTKpu2V5lZOdv2guZwR8Cam8vbXozGNbozRBFTILrI9o0BmEWF7LAw3agdoDW

On s'est arrêtés chez le barbier (méthodes de stérilisation...douteux!), puis retour à la colo.

retour en bus à marrakesch, très dur car c'était en plein après midi et il faisait une chaleur d'enfer à l'arrière du bus. A l'arrivée à tayzelt, réunion musclée avec l'asso du village. On a demandé à tout le monde de parler en français afin que tous puissent comprendre et intervenir. Que rien ne nous soit caché. Bref, on a en gros appris qu'ils avaient eu des sous pour rénover l'école donc qu'on était là pour rien. Et ces messieurs nous avaient prévu un programme pour nos soirées alors que ce n'est pas dutou ce que l'on leur demandait. Du coup, lundi si on a du matériel, on va commencer le terrassement de la sortie de l'école car le terrain est en pente et les enfants tombent tout le temps quand ils courent.

y1pTSi0yamW7Ep8658LbBKTzM79s1vLMyk5KOIeaqjy5F2WUOLUoqjlFgH8sIYsIFqhNous étions encore invités à un mariage, donc nous y sommes allés, on y a rencontré une dame qui nous a donné plein de noms d'endroits où aller.

On a mangé de l'agneau avec des pruneaux et des amandes grillées...oulalalalalalaoulalalalalala trop bon et pourtant j'aime pas cette viande. Puis on est sortis de la maison, tous les invités étaient assis dehors à écouter de la musique traditionnelle. Bien évidement je suis les garçons et quand je m'assois avec eux, je me rend compte que les filles derrière se sont assises plus loin, et que je suis au milieu des hommes... bon, on m'a dit c'est pas grave mais jme suis sentie con.

Posté par manuebroutille à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2008

samedi 9 aout

plan

tayzelt_2008_160Nous avons dormi dans un centre de vacances pour enfants. Merci Mehdi d'avoir trouvé un endroit pour dormir. Et oui car notre responsable de chantier nous avait dit qu'il avait trouvé un logement et arrivés là bas...en fait non...du coup c'était génial, le matin on a été réveillés par les chants de la colo super motivant, une chanson restera gravée dans ma mémoire, il m'arrive encore de la chanter "waka waka iih zamlam lam ohoh, ana tifloo lmaghribi, min atfal alam, ohibbo salam, waa lwiaam!!!" j'adore, bref ça sautait dans tous les sens, bonne ambiance, même si c'était à une heure très tôt le matin pour un week-end. En plus on étaient super bien accueillis, le repas sur place...bref comme des rois.

après le petit dej, direction la vieille ville petit tour dans les souks et sur le port. on a passés une bonne heure posés sur la digue du port, il faisait frais c'était bien agréable après une semaine de grosse chaleur. On regardait l'activité du port, c'était bondé, des gens qui vendent du poisson, les bateaux accolés le long de la digue avec au loin la plage. Pis on a fait plein de photos, l'épreuve pour photographier l'ombre d'une mouette qui vole...

y1pSLiMjF8UfRxmlkuuJhSW5yEkCOo0xq5wyxPgxCNjuT9PjLJCVwr_1g5ktmd6mIQ7l'après midi, direction la playa! brrrr eau très très très froide et vent sur le sable, j'y suis allée quand même avec quelques courageux mais on est pas restés longtemps. vous me croyez que l'on ne peut même pas se baigner au maroc parce qu'il fait trop froid??? eh ba si! Il y avait de l'animation et un concours de tectonique (c'est drôle ça ressemble pas à celle de chez nous, c'est un style complètement différent, et même les enfants de tayzelt dansaient cette danse, ça s'est véritablement répandu partout...), et un concours de pompes...et là! haha dans notre groupe je vous ai peut être parlé de Kéboul, le marocain-italienmarocain-italien avec des gros muscles gonflés à l'hélium. et bien il s'est inscrit! et il s'est dégonflé! bon ce jour la je crois qu'il a compris que je me moquais de lui, on a fait des pompes avec Zac au plein milieu de la plage pour montrer que certes on est pas bodibuildés mais qu'on avait le courage de faire quelques pompes. c'était très drôle!

le soir même, powow entre filles dans notre dortoir. Il y a plein de choses qui ne vont pas dans le chantier au niveau de l'organisation et de l'attitude de certains marocains.

la soirée s'est fini en petit groupe, on est allés sur la plage, on a marché marché et on est arrivés dans de véritables n1014292716_30116437_6312dunes de sable, on se croyait en plein désert (froid), on s'est mis dans un creux et on a commencé à faire du feu pour griller des sardines. c'était super sympa même si on étaient tous fatigués et pleins de sable. quand on s'allongeaient sur la dune, on sentait le sable qui se délaçait avec le vent et on en était vite recouvert, et tous moites.

en rentrant super surprise...le portail fermé...merci responsable de chantier, il aurait pas pu prévenir que certains sortaient et demander à ce que la porte reste ouverte...du coup encore merci mehdi qui a escaladé le mur... bref, malgré que certains nous tapaient sur les nerfs, il y a aussi des gens bien que j'apprécie de plus en plus et avec qui je commence à me sentir bien, c'est cool.

Posté par manuebroutille à 16:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 aout

c'est le jour du couscous et ceux qui faisaient partie de l'équipe de cuisine on eu la chance d'aller aider les femmes chez ayoub pour la préparation de ce plat...mmmmhhh!

n1014292716_30116405_8481y1pDx_moxb6Ml_XhKGt9Nd2rN7C29bCyWzuLAj3OnZ__Fvaw33JXIyU_Mhsf5BlweuT

pendant ce temps nous n'avions pas grand chose à faire à part arroser les arbres et nettoyer un peu la cour de l'école... la matinée a surtout été occupée aux jeux de cartes, sieste, et préparation des bagages pour le weekend. directionweekend.direction Essaouira:

y1p5Ao8Qu1i_JTLih_oCEmyAhtk9qZn3wkNyPNE8lH1Qxp75WYKVyZ5pM8iFcGTM648Sans_titre

après avoir attendu le bus pendant...(heu j'avais pas de montre mais c'était bien une heure je pense voir plus), nous nous sommes installés à l'arrière d'un bus très inconfortable (les sièges droits!, le siège éjectable et oui ça existe!,...) pour quatre heures de trajet... la première partie de la route a été très dure et longue. Mais la fin a été un fou rire continuel entre les flesch de la machine à photo, la séquence artistique, les flip à chaque coup de klaxon, accroche ta bouche!!!! c'était génial, merci giulia et marie, le voyage est passé beaucoup plus vite comme ça!

Posté par manuebroutille à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :